Pourquoi faut-il équiper sa voiture de pneus hiver… en hiver ?

Vous vous êtes forcément déjà demandé « pourquoi je dois mettre des pneus hiver sur ma voiture ? » … C’est vrai, après tout, pourquoi acheter des pneus hiver alors qu’il n’y a pas de neige dans votre département ? Et bien sachez qu’ un pneu hiver n’est pas fait que pour la conduite sur la neige, loin de là d’ailleurs.

Un pneu hiver n’est pas qu’un pneu fait pour la neige

En France, avant de s’appeler « pneus hiver », ceux-ci étaient appelés « pneus neige » ce qui a conforté, au fil des années, l’idée qu’un pneu hiver était uniquement dédié à la conduite sur la neige. De ce fait, il y a aujourd’hui en France une réelle méconnaissance des pneus hiver et les Français pensent à tort qu’un pneu hiver est un pneu neige. Cela entraîne une certaine méfiance vis-à-vis des pneus hiver puisqu’en 2016 seulement 15% des 38 millions de véhicules de tourisme étaient équipés de pneus neige et parmi ces 15%, 30% des ventes provenaient seulement des 3 régions de l’Est de la France.

Concrètement, pourquoi s’équiper de pneus hiver ?

Le pneu été n’aime pas le froid

La première raison est que les pneus été supportent plutôt mal le froid et perdront très rapidement leur adhérence . Pourquoi ? Tout simplement car les pneus été sont beaucoup plus rigides que les pneus hiver et dès que la température passe sous les 7°C, ils vont d’autant plus se rigidifier et donc se durcir. Ce phénomène ne permet plus au pneu de s’agripper à la route, ce qui entraîne une perte de maniabilité, des distances de freinage dégradées, des risques de dérapage et de tête à queue qui peuvent être fatals, notamment sur les routes de montagne.

Les pneus ont une bande de roulement spécifique

La bande de roulement d'un pneu hiver diffère de celle d'un pneu été. Un pneu hiver présente une forte lamellisation1 et un taux d’entaillement2 (rapport plein/creux) important. La motricité sur neige et sur glace est accrue et le risque d’aquaplaning est minimisé. Une forte lamellisation et un taux d'entaillement élevé permettent de mieux accrocher la glace et la route tout en évacuant l'eau et la neige de manière optimale.

1 La lamellisation correspond au nombre de lamelles présentes sur le pneu. Plus il y en a, et plus le pneu offre une bonne adhérence sur les sols mouillés ou enneigés. Ces lamelle se présentent sous la forme de petites rainures caractéristiques des pneus hiver.

2 Le taux d’entaillement correspond au nombre d'espaces entre les différents blocs du pneu.

pneu été et hiver

Des distances de freinage optimales

D’après plusieurs études, l’utilisation de pneus hiver dès que la température passe sous la barre des 7°C est primordiale. En effet, si vous roulez à une vitesse de 80 km/h sur une route mouillée avec une température extérieure de 5°C, vos pneus hiver vous permettront de gagner jusqu'à 4 mètres de distance de freinage par rapport à des pneus été. De la même manière, si vous roulez sur une route enneigée par une température de -5°C, vos pneus hiver vous permettront de gagner plus de 30 mètres de distance de freinage.

Visuel freinage route pluie 5 degrés (mobile)
Distance de freinage sur route mouillée par 5°C à une vitesse de 80 km/h
Visuel freinage route neige -5 degrés (mobile)
Distance de freinage sur route enneigée par -5°C à une vitesse de 50 km/h

Les pneus hiver sont aussi efficaces sur le sec

Le pneu hiver reste très efficace même sur les routes sèches car il parvient à garder son élasticité et donc son adhérence​, au contraire d'un pneu été qui perd de l'adhérence dès que la température passe sous les 7°C. Les pneus hiver sont parfaitement adapté aux hivers secs puisqu’ils gardent leur élasticité jusqu’à -20°C.

D’ailleurs, le pneu hiver parvient tellement bien à s’agripper à la route que la consommation augmente en moyenne de 0,15L/100 km.

Quand s’équiper de pneus hiver

Il y a un moment mnémotechnique très simple pour savoir quand vous devez installer les pneus hiver sur votre véhicule. Dès que nous passons à l’heure d’hiver, soit fin octobre, vous pouvez changer votre monte de pneus pour passer sur des pneus hivers. Néanmoins, aujourd’hui avec le changement climatique, les températures idéales pour les pneus hiver semblent être décalées de quelques semaines, soit courant novembre. Dans tous les cas, soyez prévoyant et anticipez la baisse des températures pour être prêt à équiper votre voiture de pneus hiver .

Doigt changeant l'heure sur une montre

4 pneus hiver pour un maximum de sécurité

Pour une plus grande maîtrise de votre véhicule et plus de sécurité, il est fortement conseillé d’équiper votre véhicule de 4 pneus hiver.

Monter deux pneus hiver permet d’améliorer la motricité, notamment lors des phases de démarrage et d’accélération (si votre voiture est une traction – roues avant motrices). Mais ce n’est pas suffisant pour assurer de bonnes performances et une sécurité optimale. Équiper seulement 2 pneus sur les roues motrice est même dangereux, en effet cela crée un déséquilibre d’adhérence entre le train avant et le train arrière.

  • Une voiture à traction avant avec des pneus hiver montés à l’avant seulement est déséquilibrée à l’arrière, et risque plus facilement de partir en tête-à-queue.
  • Une voiture à propulsion avec des pneus hiver montés à l’arrière seulement est déséquilibrée à l’avant, et risque de partir tout droit dans les virages.
Nombres de pneus hiverMotricitéAdhérence en courbeStabilité du FreinageEfficacité du Freinage
2 pneus hiver sur l'essieu moteur ++ - - -+
4 pneus hiver ++ ++ ++ ++

Et pour les SUV et les 4x4 ?

Certains automobilistes pensent à tort que les SUV et les véhicules 4 roues motrices peuvent se dispenser des pneus hiver.

Le cas des SUV

Or, un SUV reste ni plus ni moins qu’un véhicule avec généralement 2 roues motrices et reprenant la même base roulante qu’un véhicule compact ou qu’une berline. Il a donc besoin au même titre que les autres véhicules d’être équipé de pneus neige. De plus, un SUV est plus lourd qu’une berline équivalente : l’adhérence et les distances de freinage en pâtissent.

Le cas des véhicules 4 roues motrices

Les véhicules équipés de 4 roues motrices profitent, eux, d’une meilleure gestion de la puissance délivrée aux roues. Ainsi, lors d’une phase d’accélération, ils sont moins enclins à patiner. Ceci ne signifie pas qu’un véhicule équipé de 4 roues motrice adhère mieux à la route en hiver une fois qu’il est lancé. Sans pneus hiver, un véhicule avec 4 roues motrices glissera dans les virages et verra ses distances de freinage augmentées drastiquement, d’autant plus qu’un véhicule avec 4 roues motrices est plus lourd.

Les pneus hiver « M+S » et « 3PMSF »

La dénomination de pneus « hiver » englobe en réalité trois types de pneus :

  • Le marquage M+S pour Mud and Snow (boue et neige) est le plus connu et le plus répandu.
  • Le marquage 3PMSF (3 Pics Mountain Snow Flake) qui se présente sur le flan du pneu hiver sous la forme d’un logo représentant une montagne à 3 pics avec un flocon de neige en son centre.
  • Le marquage M+S et 3PMSF qui assure des pneus de tourisme adaptés aux températures de l'hiver et à la conduite sur neige.
Marquage pneu hiver M+S et 3PMSF

La dénomination M+S est purement déclarative, il n’y a aucun test de validation pour le pneu, alors que le marquage 3PMSF fait l’objet d’une homologation à partir de tests réels et normés (Reg N°661/2009 UE) qui permettent de déterminer un pneu réellement conçu pour rouler sur la neige.

Le marquage M+S reste donc celui du pneu hiver offrant d’excellentes performances en usage routier par basses températures (en dessous de +4°), mais sans garantie d’efficacité sur une route enneigée.