Rouler en voiture en hiver : Nos conseils de conduite

Après avoir vu comment se préparer à la conduite en hiver, abordons maintenant la conduite en hiver. Rouler en hiver peut faire peur à plus d’un, généralement à cause d’un manque de pratique. Suivez nos conseils et prenez la route sereinement en hiver.

Sur la neige, il faut rester calme

Sur route enneigée, il faut avant tout rester calme, freiner et accélérer tout en douceur, regarder loin devant et augmenter les distances de sécurité. Bien évidemment, vous devrez aussi adapter votre vitesse en la réduisant.

Si vous êtes équipé de chaines neiges ou de chaussettes neiges, veillez à ne pas dépasser une vitesse de 50 km/h. Nous vous recommandons de rouler au maximum à 40km/h avec ces équipements. Bien entendu, votre vitesse doit avant tout être adaptée à votre environnement.

Bien que la conduite sur la neige puisse être stressante lorsque l’on n’a pas l’habitude, il faut rester maître de son véhicule. Restez concentré sur la route et tenez le volant des deux mains.

Voiture sur la neige

Les distances de sécurité et le freinage

​Les distances de sécurité

​Lorsque vous conduisez en hiver, il faut impérativement augmenter les distances de sécurité. Si les températures sont négatives (possibilité de verglas) ou s'il y a de la neige, les distances de freinage sont fortement augmentées

Si vous êtes en pente, et notamment en descente de col, pensez à augmenter en conséquence les distances de sécurité car le poids de votre voiture rendra plus difficiles les freinages.

Le freinage

Sur la neige, les distances de freinages sont multipliées par 4. C’est pourquoi, pour avoir un freinage optimal, vous devez éviter tout mouvement brusque : aussi bien au niveau du freinage que des coups de volant violents. Comme vu plus haut, il est impératif d’augmenter les distances de sécurité et d’adapter sa vitesse.

Sur neige, vous devez anticiper davantage. Cela vous permettra d’utiliser votre frein-moteur pour ralentir plutôt que les freins pour éviter les pertes de contrôle.

Le frein-moteur doit aussi être utilisé dans les descentes. Il permettra de limiter très fortement la prise de vitesse et pourra maintenir la voiture à une vitesse fixe plutôt faible sans action sur l’accélérateur et le frein pouvant vous faire perdre le contrôle.

Le freinage dépendant de l’adhérence, vous devez vérifier l’adhérence de votre voiture dès que l’état de la route change (route sèche, mouillée, enneigée, verglacée…). Pour cela, lorsque vous êtes seul et à faible allure, profitez d’une ligne droite pour freiner progressivement : si votre véhicule a du mal à ralentir, c’est que l’état de la route est précaire. Redoublez de prudence et ralentissez.

Perte de contrôle

La perte de contrôle sur route enneigée ou verglacée, personne ne veut y avoir affaire...

Ainsi, pour éviter au maximum les pertes de contrôle, nous vous conseillons de rouler dans les traces des véhicules qui vous ont précédés pour vous permettre de conserver de l’adhérence.

Malheureusement, il n’y a pas toujours ces traces vous garantissant une meilleure adhérence… Si votre voiture chasse, voici ce que vous devez faire :

  • Lâcher l’accélérateur et appuyer sur l’embrayage pour refaire tourner à la même vitesse les 4 roues et gagner en motricité. Relâcher l'embrayage lentement pour ne pas patiner.
  • Freiner doucement et sans à-coups pour ne pas activer l’ABS.
  • Contre-braquer pour compenser la perte d'adhérence et pour récupérer votre trajectoire.
  • Rester calme...

Généralement, la perte de contrôle se fera lors d’un virage... et il y en a beaucoup quand on se rend en montagne ! C’est pour cela que nous vous conseillons d’aborder chaque virage comme s'il était nettement plus serré qu’il ne le paraît. De plus, en sortie de courbe, utilisez le moteur à bas régime pour faciliter la motricité.

Traces de pneus sur la neige

Nos derniers conseils

Si vous n’arrivez pas à dégager votre voiture qui est immobilisée sur la neige :

  • Désactivez tout d’abord l’ESP. N'oubliez pas de le réactiver une fois la voiture dégagée.
  • N’hésitez pas à passer la deuxième vitesse. Le moteur fournira moins de couple aux roues pour éviter le patinage.
  • N’oubliez pas de garder vos roues bien droites.

N’utilisez pas le régulateur de vitesse de voiture sur un sol enneigé ou verglacé. Celui-ci n’est pas adapté à la conduite sur sol glissant et pourrait vous faire perdre le contrôle de votre véhicule.

Si vous croisez des engins de déneigement ou de salage avec leur gyrophare bleu allumé, vous ne devez pas les dépasser ! C’est une règle du code de la route peu connue mais très importante. Vous risquez une amende de 4ème classe ainsi qu'une éventuelle suspension de permis pouvant atteindre trois ans.

Si votre voiture est équipée d'une boite automatique, n'hésitez pas à passer en mode neige. Sinon, passez en mode séquentiel pour gérer vous même les rapports.

Pour finir, nous pouvons résumer la conduite en hiver par prudence et anticipation.

Saleuse sur la route