Prime à la conversion : Jusqu'à 5000€ d'aide depuis le 3 août 2020

Le Gouvernement met fin à la prime à la conversion telle que nous la connaissions depuis le lancement du plan de soutien pour l'automobile. Celle-ci est toujours plafonnée à 5 000 € pour les voitures 100% électriques et certaines voitures hybrides rechargeables et est plafonnée à 3000 € pour certaines voitures thermiques. Pour autant, bien que les montants de la prime ne changent pas, celle-ci est dorénavant réservée aux ménages aux revenus plus modestes ou ceux souhaitant acquérir une voiture 100% électrique ou hybride rechargeable.

Quels sont les nouveaux montants de la prime à la conversion et à qui s'adressent-ils ?

Prime à la conversion

À qui s'adresse la nouvelle prime à la conversion ?

La prime à la conversion concerne les particuliers et les professionnels souhaitant acheter un véhicule neuf ou d’occasion en remplacement d'un véhicule polluant.

Si vous possédez un véhicule essence immatriculé avant 2006 ou un véhicule diesel immatriculé avant 2011, votre voiture est éligible à la prime à la conversion. Pour profiter de la prime à la conversion, le véhicule thermique que vous achetez doit répondre à ces critères :

  • Émissions de CO2 inférieures à 137g/km en cycle WLTP (109g/km de CO2 selon la norme NEDC).
  • Pour l'achat d'une voiture essence : Il doit également être Crit'Air 1 (1ère immatriculation à partir du 1er janvier 2011).
  • Pour l'achat d'une voiture diesel : celui-ci doit être au maximum Crit'Air 2 (1ère immatriculation après le 1er septembre 2019).

Les montants de la prime à la conversion ne sont pas revus à la baisse pour les voitures 100% électriques, hybrides rechargeables, ou diesel et essence éligibles. Ainsi, si vous optez pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion , vous pourrez obtenir une prime pouvant atteindre 3 000 €. Cette prime peut augmenter à 5 000 € si vous choisissez un véhicule 100% électrique ou hybride rechargeable avec une autonomie supérieure à 50 km.

Quels sont les nouveaux montants de la prime à la conversion ?

Comme auparavant, la prime à la conversion est « distribuée » selon votre revenu fiscal de référence par part. Pour autant, celle-ci n'est plus accessible au plus grand nombre.

  • Si votre revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 6 300 €, vous pouvez bénéficier du montant maximal de la prime. Si vous êtes un gros rouleur* dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 13 489 €, vous pouvez également profiter de la prime dans sa globalité.
  • Si votre revenu fiscal de référence est compris entre 6 301 € et 13 488 €, le montant de la prime est divisé par deux. À savoir 1 500 € pour une voiture thermique et 2 500 € pour une voiture électrique ou hybride rechargeable si son autonomie électrique est supérieure à 50 km.
  • Si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 €, vous pouvez profiter de la prime de 2 500 € pour acquérir une voiture électrique ou hybride rechargeable si celle-ci à une autonomie électrique supérieure à 50 km.

Pour les professionnels, la prime évolue également. Dorénavant, la prime sera seulement accessible pour l'achat d'une voiture électrique ou hybride rechargeable avec une autonomie électrique minimale de 50 km. Le montant de la prime est de 2 500 €.

Véhicule neuf ou d'occasion achetéRevenu fiscal de référence par part inférieur ou égale à 6 300 €
ou ​gros rouleurs avec RFR inférieur à 13 489 €
Revenu fiscal de référence par part compris entre 6 301 € et 13 488 € Revenu fiscal de référence par part supérieur à 13 489 €
Voiture 100% électrique​5 000 €2 500 €2 500€
Voiture hybride rechargeable (21 à 50 g/km de CO2) avec autonomie supérieure à 50 km ​5 000 €2 500 € 2 500€
Voiture essence Crit'Air 1 (1ère immatriculation à partir du 1er janvier 2011) ​3 000 €1 500 €0€
Voiture diesel Crit'Air 2 mis en circulation après le 1er septembre 2019 et émettant jusqu'à 137g/km de CO2 (cycle WLTP) ​3 000 €1 500 € 0€

Le cas du rétrofit électrique

Si vous possédez une vieille voiture et que celle-ci peut être transformée en voiture électrique, vous êtes également éligible à la prime à la conversion au même titre que si vous achetiez une voiture électrique. Cette transformation doit être réalisée chez un professionnel agréé.

Surprime ZFE

Une surprime de 1 000 € maximum, financée à 50 % par l'État et les collectivités locales, est versée au bénéficiaire qui habite ou travaille dans une « zone à faibles émissions**» (ZFE) pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable. Le montant de la surprime est identique à l'aide versée par la collectivité territoriale, dans la limite de 1 000 €.

Jusqu'à 13 000 € d'aides

La prime à la conversion est cumulable avec le bonus écologique ce qui vous permet de profiter de jusqu'à 13 000 € d'aides. Par exemple : si vous optez pour une voiture électrique neuve dont le prix est inférieur à 45 000 €, vous pouvez profiter non seulement de la prime à la conversion pouvant atteindre 5 000 €, mais aussi du bonus écologique de 7 000 € (2 000 € pour une hybride rechargeable avec autonomie électrique supérieure à 50 km) et de la surprime ZFE pouvant atteindre 1 000 €.

*Personne dont la distance entre son domicile et son lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres ou effectuant plus de 12 000 kilomètres par an dans le cadre de son activité professionnelle avec son véhicule personnel​.

**Zones à faibles émissions en France : Grenoble-Alpes Métropole, Métropole européenne de Lille, Plaine Commune, Eurométropole de Strasbourg, Vallée de l’Arve (communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont Blanc, communauté de communes Pays du Mont-Blanc, Cluses Arve & Montagnes, communautés de communes Faucigny Glières et le Pays Rochois), Métropole Aix-Marseille-Provence, Toulouse Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Métropole de Lyon, Saint Etienne Métropole, Métropole du Grand Paris, Métropole Toulon Provence Méditerranée, Communauté urbaine d’Arras, Clermont.